Musique D'Aujourd'hui Quatuor Béla Musiques du Temps Présent : Musique Française

  • Samedi 26 Novembre

Le Mystère Des Oréades tarif C - Zone 2 Le Carré 1h10 Festival Aujourd'hui Musiques Spectres

avec Frédéric Aurier et Julien Dieudegard violons,
Julian Boutin alto, Luc Dedreuil violoncelle

 

Programme
Henri Dutilleux (1916-2013) Ainsi la Nuit - 17’
Frédéric Pattar (1969-°) Quatuor n°2 - 20’
Co-commande Quatuor Béla, Messiaen au Pays de la Meije, Festival International des Quatuors en Lubéron, Sons d’Automne à Annecy. Création le 16 juillet 2015 au festival Messiaen au Pays de la Meije.
Claude Debussy (1862-1918) Quatuor à cordes - 25’

 

Le Quatuor Béla séduit par l’audace de ses choix musicaux, ses interprétations rigoureuses et enthousiastes, ses confrontations lumineuses entre les œuvres d’hier et d’aujourd’hui. pour le festival, les quatre musiciens s’illustrent avec talent dans un programme qui fait dialoguer les quatuors à cordes de deux géants, Debussy et Dutilleux, avec celui d’un jeune compositeur, Frédéric Pattar.

► Parole au Quatuor Béla

La fréquentation d’un répertoire en perpétuelle mutation – qui interroge nos références culturelles à chaque oeuvre – nous invite à une permanente remise en question.
Tous les quatre issus des conservatoires supérieurs de Paris et de Lyon, et formés à cette discipline aujourd’hui ancienne du quatuor, il nous incombe de faire exister cette formation avec la même vivacité et la même audace que par le passé. N’est-elle pas, depuis deux siècles et demi, le creuset d’où les compositeurs ont tiré leurs pages les plus expérimentales et les plus intimes ?
Alors, à l’instar des créateurs d’aujourd’hui, nous voulons nous enrichir des musiques électroacoustiques, improvisées, actuelles et traditionnelles. Nous tentons de réfléchir à nouveau sur les espaces scéniques, les lieux et les situations de concerts, la relation avec le public. Nous cherchons, au gré des rencontres artistiques, à ne pas nous figer sur nos cordes, mais à saisir toutes ces sensibilités qui font la diversité de l’art contemporain.
Nous prenons à coeur de réussir ce grand écart permanent entre tradition et modernité...

 

La presse en parle

Un fidèle compagnonnage lie les Béla au compositeur dijonnais Frédéric Pattar (1969). Sa pièce aux contours très ciselés instaure une sorte de théâtre de sons aussi inventif que subtil, donnant à chaque membre du quatuor un rôle soliste. Les sonorités con sordino évoluent dans des registres inhabituels, engendrant une chorégraphie de gestes et de figures sonores flexibles, qui captivent l’oeil autant que l’oreille. Rien ne lasse dans cette « mise en scène » tirée au cordeau, à la faveur d’un engagement et d’une concentration de nos quatre « acteurs » qui forcent l’admiration.. Michèle TosI, ResMusica

 

► Rencontre avec le Quatuor

Pouvez-vous nous raconter votre rencontre ? Est-ce une amitié de toujours ? Est-ce une rencontre aux conservatoire de Lyon et Paris ? une anecdote sur les « débuts » de votre quatuor ?
Les quatre musiciens du quatuor Béla sont de vieux amis, non pas que nous soyons si âgés ! mais nous nous connaissons depuis fort longtemps. Notre amitié remonte à vingt ans déjà (alors que le quatuor a un peu plus de dix ans), et nous sommes très fiers aujourd’hui d’être un des seuls quatuors au monde à compter encore ses quatre membres fondateurs! En effet la discipline redoutable du quatuor à cordes vient régulièrement à bout de la cohésion humaine de l’ensemble. Touchons du bois (et on le fait ensemble chaque jour), elle ne fait chez nous que nous rapprocher davantage.

Pourquoi avoir choisi ce nom : Béla ?
Nous avons choisi le nom de Béla en hommage bien sûr au grand Béla Bartok. Tout d’abord parce qu’il nous laisse six quatuors merveilleux et essentiels et aussi (et peut être surtout) parce qu’il restera pour nous l’homme du partage, de l’engagement politique et du combat esthétique et une figure d’un grand courage artistique.

Pourquoi ce programme Dutilleux – Pattar – Debussy ? le choix des compositeurs ? les oeuvres choisies ? leurs liens ?
Nos débuts (qui ne finissent bien heureusement jamais lorsque l’on fait ce métier) ont été marqués par de multiples péripéties et anecdotes dues, la plupart du temps, aux rencontres hors normes que nous avons pu faire. En effet lorsque l’on croise sur sa route des gens aussi atypiques et différents que des compositeurs radicaux, un griot malien, une star de rock alternatif, un punk médicisé, des maîtres de la musique orientale, des interprètes classiques de haut vol et avec lesquels nous avons voyagé, joué, échangé, créé, il se passe toujours forcément beaucoup de choses inattendues !
Le programme que nous avons le plaisir de donner à l’Archipel est un panorama de plus d’un siècle de musique française. N’y voyez pas là un nationalisme mortifère (et malheureusement à la mode), non c’est simplement la volonté pour nous de présenter des programmes qui ont un sens et qui creusent un sillon (esthétique ou poétique, historique ou abstrait) pour l’écoute de l’auditeur.
En effet le sublime Quatuor du jeune Claude Debussy marque un tournant décisif pour la musique en occident, les latins s’affranchissent des géants du romantisme allemand et nventent quelque chose de totalement neuf.
Dutilleux sera l’héritier de cette tradition et son quatuor Ainsi La nuit est un chef-d’oeuvre absolu de finesse et de couleurs sonores.
Frédéric Pattar, lui, est un jeune compositeur d’aujourd’hui, il conserve (et cela sautera ou plutôt ondulera jusqu’aux oreilles des auditeurs) la délicatesse d’orfèvre des vieux maîtres français, mais il y apporte de toute évidence de nouveaux ingrédients bien à lui comme l’humour par exemple ou une façon tout à fait magicienne de passer d’un paysage sonore à l’autre sans que l’on s’aperçoive du trajet parcouru comme si sa musique était semée depassages secrets et de portes dérobées.

Comment s’est passée la rencontre avec la compagnie Grenade ?
Notre rencontre avec Josette Baïz fait partie des grandes rencontres de notre vie d’artiste et aussi de notre vie tout court. C’est Bernard Foccroule, directeur du Festival d’Aix en Provence, qui nous a “ marié ” avec Josette. Et il a été là un magnifique entremetteur car nous sommes immédiatement tombés en admiration devant l’artiste, tant elle met son exigence au bon endroit. Les danseurs de la Cie Grenade sont renversants. Travailler avec eux est un immense plaisir et une grande fierté.

Ce programme reçoit l’aide de Musique Nouvelle en Liberté. Le Quatuor Béla est conventionné par le Conseil Départemental de la Savoie. Il reçoit l’aide à la structuration de la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes, le soutien de la région Auvergne-Rhône-Alpes, de la SACEM, de l’ADAMI, de la SPEDIDAM, de Musique Nouvelle en Liberté, de l’ONDA. Il est adhérent du Bureau Export et de Futurs Composés.

Billetterie en ligne N’hésitez jamais à contacter la billetterie au 04 68 62 62 00 :
- Pour vérifier la disponibilité même si la vente en ligne annonce complet.
- Pour vérifier si vous pouvez obtenir un autre choix de siège
- Pour acheter une place à un tarif autre que Plein Tarif

Séances
Samedi 26 Novembre 20H30

Programme de salle

#Aujourd'hui Musiques #Musique de chambre #Musique D'Aujourd'hui